Le fonctionnement de la plateforme

Les biodéchets : des déchets faciles à trier

Camion de collecte des biodéchets sur le pont bascule situé à l'entrée de la plateforme de compostage
cliquez pour agrandir l'image Réception des biodéchets

Les camions de collecte des biodéchets sont pesés sur un pont bascule dès leur arrivée sur le site. Ils se dirigent ensuite vers la fosse de réception des biodéchets dans laquelle ils vident leur chargement. Lorsqu’ils quittent la plateforme, les camions sont pesés à vide. Les biodéchets sont entreposés temporairement à l’intérieur d'un bâtiment fermé.

Le broyage des biodéchets et des déchets verts

Chargeur vidant les biodéchets dans le broyeur pour en faire du broyat
cliquez pour agrandir l'image Broyage des biodéchets

Un chargeur récupère les biodéchets ainsi que les déchets verts et les achemine jusqu’au broyeur. Il s'agit d'un broyeur électrique d'une puissance de 160 kW dont de le rendement est d'approximativement de 30 tonnes par heure.

Le broyage a pour but :

  • d’ouvrir les sacs compostables utilisés pour les biodéchets,
  • de mélanger les biodéchets aux déchets verts ligneux qui constituent un structurant (2/3 de biodéchets pour 1/3 de déchets verts environ),
  • de préparer l’étape suivante qui est la fermentation.

Le broyeur dispose d’un aimant qui permet le déferraillage. Le broyat est récupéré dans un box béton de réception.

La fermentation

Intérieur du réacteur de fermentation avec les vis en fonctionnement
cliquez pour agrandir l'image Fermentation

Le chargeur récupère le broyat et l’incorpore dans le bâtiment de fermentation. Il s’agit d’un bâtiment fermé d'environ 80 m de long sur 20 m de large, dimensionné pour traiter annuellement 15 000 tonnes de biodéchets.

La fermentation est dite accélérée car on insuffle de l’air en dessous des biodéchets pour accélérer leur dégradation. Un portique mobile équipé de vis sans fin permet de mélanger régulièrement le produit en cours de fermentation.
Le temps de séjour est d’environ 3 semaines. La température peut atteindre les 70 °C à l’intérieur du mélange en fermentation.

Pour traiter les mauvaises odeurs du bâtiment de fermentation, un système de ventilation aspire l’air (140 000 m3/h) afin de l’évacuer par 3 modules de biofiltre. Les biofiltres sont composés d’un mélange de bois broyé et d'écorce qui est régulièrement renouvelé.

L’affinage

Trommel séparant le compost des refus d'affinage
cliquez pour agrandir l'image Affinage

Après fermentation, le produit est affiné afin d’écarter les éléments indésirables tels que les résidus plastiques, les cailloux et le verre.
Le produit est introduit dans un trommel (cylindre percé de trous) dont la maille est de 25 mm.
Le produit assimilable au compost final est celui qui passe à travers cette maille de 25 mm. Ce qui est supérieur à 25 mm est considéré comme du refus. Les refus d'affinage sont principalement réinjectés dans le bassin de fermentation pour un second cycle. La partie résiduelle de ces refus est très faible, moins de 1 % du tonnage entrant. Ils sont acheminés vers le centre de valorisation énergétique de Sausheim.

Le compost

Compost brut avec une cigogne
cliquez pour agrandir l'image Compost brut avec une cigogne

Le compost affiné est alors stocké dans l’attente de son épandage.

Deux types de compost sont disponibles :

Haut
de page