La plateforme de compostage va faire peau neuve !

Le SM4 fort de son expérience sur le traitement des biodéchets triés à la source a décidé de pérenniser son site de compostage en entamant un gros chantier de modernisation.

Retour en arrière : 

Initialement, le site construit au milieu des années 80 permettait de composter des ordures ménagères résiduelles en vue de leur valorisation en agriculture. Puis, progressivement, quelques collectivités pilotes ont démarré leur filière biodéchets dès le début des années 2000.

En juin 2009, le Comité du SM4 a décidé de dédier le site aux collectes sélectives de biodéchets estimant que ces dernières étaient les seules à pouvoir garantir une qualité supérieure du compost et de fait, la pérennité du site.  

Ainsi, ce sont environ 13 000 tonnes annuelles de biodéchets et 3000 tonnes de déchets verts qui sont traités sur l’installation et permettent la production d’environ 9 000 tonnes de compost d’une qualité reconnue par le monde agricole.

Actuellement : 

Au vu de l’état général des équipements et bâtiments qui ont bientôt 40 ans, il devenait urgent d’opérer une modernisation complète du site. C’est pourquoi, le SM4 après une phase d’étude, a lancé une consultation en juillet 2022 pour la modernisation et l’exploitation de la plate-forme via un Marché Public Global de Performance (MPGP).

Cette procédure vient de se finaliser avec la contractualisation du SM4 avec le groupe Paprec en avril 2023.

Ce leader français du recyclage, acteur majeur de la production d’énergies vertes, va donc gérer la conception, la construction et l’exploitation de sa nouvelle plateforme de compostage.  Avec 20 000 tonnes annuelles de biodéchets et déchets verts et un montant investi de près de 23 millions d’euros, celle-ci deviendra la plus importante de France portée par une collectivité.

À l'avenir :

La nouvelle unité permettra de traiter 20 000 tonnes de déchets fermentescibles par an, dont 13 500 tonnes de biodéchets et 6 500 tonnes de déchets verts. Le process permettra de produire un compost de très haute qualité répondant à la norme NF 44051, à l’exigence de l’écolabel européen et répondant aux critères des labels ASQA et utilisable en Agriculture Biologique.

D’autre part, l’unité répondra aux normes environnementales, avec un soin particulier apporté également à la limitation des nuisances pour les riverains avec un procédé de fermentation hyperthermophile en bâtiment fermé et des moyens importants dédiés au traitement de l’air.  Enfin, un parcours pédagogique sera réalisé afin de faciliter la visite des installations.

Après une phase d’études et de procédures d’autorisations administratives (permis de construire et dossier ICPE), les travaux devraient débuter à l’été 2024, pour une mise en service prévue en février 2026.

Parole de M. ERMEL - président du SM4

" Cette installation modernisée se veut efficiente et évolutive intégrant les avancées technologiques de ces dernières années tout en assurant la continuité de nos engagements qualité concernant le compost : exigences de l’écolabel européen, des labels ASQA et Agriculture Biologique "

Parole des représentants de COVED

« Nous sommes très heureux du renouvellement de la confiance de la collectivité pour la modernisation de son unité de compostage actuelle. En effet, ce sont les équipes Coved qui ont construit l’usine actuelle et qui l’exploitent depuis près de 40 ans », se réjouit Pierre- Marie Urvoy, directeur de territoire Alsace Lorraine Franche-Comté.

« Notre projet a été aussi perçu comme un vecteur de notre engagement sociétal, améliorant significativement les conditions de travail et l’ergonomie des postes de travail pour notre personnel. Sans oublier l’amélioration de l’expérience de visite des installations avec un parcours pédagogique », précise Armand Blaison, directeur du développement du territoire.

Haut
de page
Outils d'accessibilité